Telecharger Ebook Gratuit Changer de modèle

Changer de modèle

Telecharger Ebook Gratuit Changer de modèle

Changer de modèle Commentaires clients:

Commentaires clients

Commentaires clients les plus utiles

21 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile.
3Un titre prometteur, un contenu plus décevant
Par Jean LE GOFF
Changer de modèle: quel beau programme pour notre pays. Comment ne pas être séduit par le titre de l’ouvrage? Les auteurs et les éditeurs ont trouvé une formule “vendeuse”, susceptible d’attirer un grand nombre de lecteurs. Car c’est bien d’un changement de modèle dont notre pays a besoin pour sortir de sa léthargie et de son déclin.Après avoir achevé la lecture de l’ouvrage, l’on est cependant un peu déçu. Certes, on y trouve quelques bonnes idées et sa lecture n’est pas inutile. Mais le livre n’est certainement pas à la hauteur des espérances que son titre laissait envisager.Les défauts de l’ouvrage sont multiples.Il reste trop au niveau des idées générales et au surplus des idées générales en macro-économie.Celà signifie deux défauts: un manque de profondeur et de pragmatisme et une vision généralement réduite à la politique macro-économique sans proposition de changement de modèle global.1. Le manque de profondeur et de pragmatismeL’ouvrage reste au niveau des généralités. Il énonce ce qu’il faudrait faire selon ses auteurs, mais ne dit jamais comment le faire. Il y a dans ce livre une tendance générale au “nyaquisme”, il n’y a qu’à, qui n’aboutit à rien. Que de rapports ont déjà préconisé en partie ce qui est proposé ici et n’ont rien donné. Pourquoi? Parce qu’il ne suffit pas d’énoncer ce qu’il faudrait faire mais il faut se demander comment le faire. Les auteurs proposent de supprimer les rentes, par exemple le numerus clusus de certaines professions. Ils ciblent pêle-mêle les taxis, les pharmaciens, les opticiens, etc. Mais énoncé ainsi, ce principe est voué à l’échec. Tous ces gens ont acheté le droit d’exercer leur profession, souvent en s’endettant. Il est irréaliste de proclamer qu’il n’y a qu’à supprimer leurs avantages du jour au lendemain. Il faut se demander comment rendre ces réformes possibles. Là-dessus, pas un mot. L’on est encore plus inquiet quand le livre va un peu dans le détail car souvent ce qu’il dit est techniquement faux. Prenons les rares exemples juridiques qui figurent dans l’ouvrage. Ils sont tous techniquement faux: la loi Hamon est saluée comme une panacée alors qu’il s’agit d’un texte pami les plus dirigistes qui ait été édicté depuis plusieurs années qui privilégie l’économie administrée au détriment de l’économie de marché; l’action de groupe est présentée comme une avancée formidable au bénéfice des consommateurs alors qu’une analyse juridique concrète montre qu’il s’agit d’une usine à gaz, de portée très limitée, totalement contraire d’ailleurs au principe de non-discrimination entre Européens (puisqu’elle est réservée aux associations françaises agréées par l’Etat) et organisée de façon totalement inefficiente, le contentieux étant dispersé entre 160 GI non spécialisés: en droit de la concurrence, l’empilement des décisions nécessaires à obtenir une décision définitive d’indemnisation sera compris entre 15 et 20 ans. On peut tout dire, sauf qu’il s’agira d’une procédure efficace. Autre erreur: on y parle du fichier des incidents de crédits alors qu’il ne fait pas partie du texte de la loi entré en vigueur puisque le Conseil constitutionnel l’a invalidé.2. Des réflexions limitées à la politique économique macro-économique sans réflexion en profondeur sur les causes de la crise du modèle françaisOn annonce un changement de modèle, mais il s’agit seulement de leçons sur l’intérêt de l’économie de l’offre, avec de multiples compliments égrénés tout au long de l’ouvrage en faveur de la politique économique du gouvernement Hollande .Mais changer de modèle implique d’avoir une vison beaucoup plus complète de la société. C’est un peu comme si avant la révolution de 1789, on s’était contenté de dire que pour passer de l’Ancien régime au nouveau, les réformes économiques de Turgot auraient été suffisantes.Donc, au total, même si sa lecture n’est pas inutile, ce livre n’est pas à la hauteur des grandes espérances de son titre.

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile.
3un livre fourre tout
Par CatcherInTheRye
Si la première partie de l’ouvrage, consacrée à la situation de notre pays, est très intéressante, avec des arguments bien présentés, documentés, par contre la suite, axée sur les remèdes à suivre pour sortir le pays de nos difficultés, est plus faible : il s’agit d’une longue litanie de réformes que tout le monde connaît depuis bien longtemps.On attendait beaucoup mieux de cette équipe d’économistes.

21 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile.
4La gauche libérale et réformatrice, tournée vers l’avenir
Par Gu Si Fang
…par opposition à la gauche populiste, autoritaire et conservatrice.On connaît les politiques recommandées par la seconde : relance par la dépense publique, grands projets, hausse forcée des salaires, hausse de la fiscalité sur les entreprises, les entrepreneurs et les épargnants, emplois publics et aidés en tous genres, et éventuellement protectionnisme, contrôle des capitaux, euthanasie du rentier et aiguillage de l’épargne vers la dette publique et les investisseurs politiquement bien connectés. En attendant la pluie…L’économie dirigée à la française aurait démontré son efficacité pendant les « trente glorieuses » : croissance, faible chômage, forte mobilité sociale, budget équilibré, etc.Le titre du livre fait référence au fait que ceci est en réalité un mauvais modèle, qui a plus ou moins fonctionné dans des circonstances particulières, mais qui n’est pas adapté à la situation actuelle. Après la seconde guerre mondiale, la destruction massive de capital et le retard pris par l’économie française étaient tels qu’il suffisait d’accompagner la migration des emplois de l’agriculture vers l’industrie, copier les industries étrangères et reconstituer le stock de capital détruit par les deux conflits mondiaux. On ne pouvait pas se tromper. Comme l’économie chinoise après 1979.Mais une fois sorti du rattrapage par imitation, il faut inventer de nouvelles activités : entreprendre, faire des essais et des erreurs, laisser les innovations remplacer les activités obsolètes, arrêter de subventionner les canards boiteux et les mastodontes publics. Tout ceci est nécessaire non seulement pour la croissance économique, mais aussi et surtout pour permettre aux jeunes et aux moins qualifiés d’entrer dans la vie active avec une éducation et des opportunités réelles, au lieu de leur bloquer l’entrée pour protéger les emplois existants.Le livre énumère les réformes possibles, qui ont toutes fait leurs preuves dans d’autres pays. Les politiques qui les ont menées ont su saisir l’opportunité. Certains ont été récompensés par les électeurs, comme au Canada, et même ceux qui ont payé le prix de l’impopularité en perdant les élections comme Schröder laisseront une trace positive dans l’histoire de leur pays.Le livre contient un peu trop de chiffres et de graphiques à mon goût (c’est pourquoi je ne mets pas 5 étoiles), mais au moins le lecteur est sûr de trouver la réponse à des questions telles que : comment se situe la France par rapport à d’autres pays en termes de dépenses publiques, de déficit, de chômage, d’égalité des chances, etc. C’est très complet. Il donne aussi une référence à l’aune de laquelle on peut évaluer les lacunes de la “vallsonomics” : rien sur le marché du travail, pas d’ouverture des professions réglementées, rien sur les retraites etc.On pourra lire aussi “Le socialisme de l’excellence : Combattre les rentes et promouvoir les talents” de Jean-Marc Daniel.

Voir tous les 16 commentaires clients…

Telecharger Ebook Gratuit Changer de modèle | Ebook | 4.5

Leave a Reply