Telecharger Ebook Gratuit Derniers carnets: Scènes de la vie politique en 2012 (et avant)

Derniers carnets: Scènes de la vie politique en 2012 (et avant)

Telecharger Ebook Gratuit Derniers carnets: Scènes de la vie politique en 2012 (et avant)

Derniers carnets: Scènes de la vie politique en 2012 (et avant) Commentaires clients:

Commentaires clients

Commentaires clients les plus utiles

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile.
2À tu et à toi
Par Claude Lorrain
Vite écrit et vite lu, le dernier opus de Franz-Olivier Giesbert – son dernier livre politique, assure-t-il – revient sur la récente campagne présidentielle et différentes péripéties qui l’ont de près ou de loin précédée.Épigone insolite de Sartre (« Je devins traitre et je le suis resté, et je me trahis déjà, par le pressentiment joyeux de ma trahison future »), ce « journaleux » (c’est son mot) passé du Nouvel Observateur au Figaro puis au Point, qui se qualifie lui-même d’histrion, et tient son monde par la barbichette, se voit depuis plus de trente ans invité régulièrement à la table des tout premiers personnages de l’État.De François Hollande, qu’il tutoie comme son prédécesseur, il dit l’intelligence, la modestie, l’équilibre. L’air de lassitude de Jean-Marc Ayrault ne lui a pas échappé, et sonne juste ce qu’il écrit de Fillon, Villepin, Rocard ou Mauroy, ou encore les passages consacrés à Chirac et Mitterrand, tous deux évoqués avec une lucidité malicieuse, non exempte d’une certaine bienveillance.Sarkozy, ce jobastre (voir définition), ce con-là (sic) ? « Le genre tellement sans gêne qu’il en met partout, jusque sur les murs, avant de sortir la tête haute du petit endroit et de se glorifier de sa propreté en guettant les regards approbateurs. »Littéralement déchaîné contre l’ancien président de la République, Giesbert étale quant à lui une invraisemblable vulgarité, un incroyable mépris de la classe politique, et un incommensurable contentement de soi.Mais dans ce petit bouquin un peu bâclé, que saupoudrent d’élégantes références littéraires (Marc Twain, Julien Green, etc.), cette grande plume de FOG situe Beaucaire en Isère (page 63), confond indicatif et subjonctif du verbe voir (page 93) et conjugue s’écrier comme écrire (page 190) !

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile.
2Ces derniers carnets devraient le rester !
Par andré
FOG est à cours d’idées ; règlement de compte sans intérêt, mal écrit, en un mot un livre bâclé et décevant.

1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile.
1Dernières bouffées de suffisance de la part de l’ex patron de l’OBS, du Figaro et du Point…..
Par rolot
Je viens d’acheter pour 2 euros chez Gibert jeune ce bouquin évalué à 18 euros. Je n’en ai pas eu pour mon argent! Après avoir fait part à diverses reprises d’une détestation à géométrie variable pour tous ses interlocuteurs hommes politiques, l’omniscient Giesbert va à fond dans son anti-sarkosisme compulsif et maladif tout en effleurant un peu d’anti-hollandisme, mais bien modéré, donc de bon aloi ; il faut bien conserver l’amitié de ses potes bien pensants et sembler revendiquer sa soi-disante parfaite objectivité. Il y aurait beaucoup à dire et à rire. Juste un point pour l’illustrer: dans sa conclusion il voit dans Montebourg l’étoffe d’un Président. Cela ne date que de 2012!

Voir tous les 22 commentaires clients…

Telecharger Ebook Gratuit Derniers carnets: Scènes de la vie politique en 2012 (et avant) | Ebook | 4.5

Leave a Reply