Telecharger Ebook Gratuit La Vie sexuelle dans la Chine ancienne

La Vie sexuelle dans la Chine ancienne

Telecharger Ebook Gratuit La Vie sexuelle dans la Chine ancienne

La Vie sexuelle dans la Chine ancienne Commentaires clients:

Commentaires clients

Commentaires clients les plus utiles

33 internautes sur 35 ont trouvé ce commentaire utile.
5La meilleure des introductions à la Chine
Par Mr. Michel Volle
Van Gulik, éminent sinologue qui se délassait en écrivant les “enquêtes du juge Ti” (romans policiers à la chinoise), a analysé les manuels d’érotisme qu’utilisait la Chine ancienne pour instruire les jeunes mariés.La pratique sexuelle des Chinois anciens vise à multiplier le plaisir de la femme pour prolonger la vie de l’homme : d’où entre les deux sexes une relation d’un équilibre singulier.Partant de la vie sexuelle, van Gulik élargit son approche à l’ensemble de la vie intime (vêtement, toilette, famille, héritage, relations économiques, droit de propriété etc.).Cette exploration de la vie quotidienne et de la dynamique du taoïsme et du confucianisme constitue un voyage mental qui, en nous dépaysant, permet de mieux comprendre ce que nous sommes.Après van Gulik, on poursuivra utilement l’exploration en lisant François Jullien.

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile.
5Unique !
Par Phil
Cette ouvrage, écrit par un auteur connu pour un tout autre style (les enquêtes du juge Ti), est tout simplement unique.En effet, il est le seul ouvrage de sexologie historique de Chine en Français.Il s’agit bien évidemment tout d’abord d’un ouvrage historique, mais aussi d’un ouvrage de sexologie Chinoise expliquée dans son contexte historique.De nombreux extraits d’ouvrages classiques sont cités et apportent une grande richesse à l’ouvrage.Les praticiens ou amateurs de médecine traditionnelle chinoise seront également intéressés car des références sont régulièrement données.Seul petit bémol les noms et titres d’ouvrages Chinois et / ou de plantes chinoises ne sont pas donnés en alphabet pinyin international, rendant les recoupements parfois un peu difficiles.Néanmoins un ouvrage de référence sur le sujet.

9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile.
5Aucune culpabilité morale
Par Luc REYNAERT
Dans ce texte, le sinologue et auteur de romans policiers chinois, Robert Van Gulik, expose d’une manière explicite le comportement des anciens Chinois ainsi que la position de leurs sagesses (confucianisme, taoïsme, tantrisme) vis-à-vis de la vie sexuelle.Un comportement naturelLes anciens Chinois ne voyaient aucune différence entre la pluie qui arrose les champs et la semence qui féconde les entrailles; ni entre le sol riche, humide, prêt pour les semailles, et le vagin que sa moiteur dispose à la pénétration.Le confucianismeLes confucianistes s’efforçaient d’atteindre l’immortalité biologique, et croyaient que l’homme survit dans sa descendance. C’est pourquoi les textes classiques disent qu’un mariage n’est pas une occasion de se réjouir: ce serait rappeler au père du fiancé que le temps n’est pas loin où son fils lui succédera ( !).Le taoïsmePar contre, les taoïstes avaient en vue l’immortalité physique, et tâchaient d’allonger la durée de la vie individuelle. Ils croyaient que l’on pouvait atteindre ce but par diverses disciplines dont des exercices respiratoires, comme la ‘respiration utérine’, t’ai-hsi, c’est-à-dire la respiration d’un embryon.Ils firent aussi appel à la diététique, à l’héliothérapie et à la gymnastique.L’école des alchimistes taoïstesLes alchimistes taoïstes croyaient qu’il était possible d’atteindre l’immortalité en prenant de `l’Elixir de Vie’ (l’or). Ils estimaient que la recherche de cet l’Elixir était un parallèle exact des disciplines sexuelles, qui visaient à l’immortalité. Les alchimistes identifiaient `la femme, en sa fonction de ‘vaisseau de transmutation’, au creuset; son essence vitale rouge (les ovules) au cinabre; la semence blanche de l’homme au plomb; le coït à l’acte de mélanger les ingrédients alchimiques; et la technique du coït aux temps de cuisson.’Mysticisme, mouvements de masseL’idée que l’homme et la femme augmentent leur force physique en pratiquant l’acte sexuel fit naître un courant de mysticisme de masse qui, à diverses époques, agita profondément le peuple chinois, et fut à l’origine de mouvements religieux et de révoltes politique.Certaines sectes taoïstes, en propageant l’idée de se livrer en masse aux disciplines sexuelles soulevèrent les participants jusqu’à un état de délire mystique, et les portèrent à se croire invulnérables et invincibles au combat.Le tantrismePour les tantristes, l’homme n’était sensé éjaculer en exerçant le coït qu’aux jours où la femme était le plus sujette à concevoir. Tous les autres jours, l’homme devait s’efforcer d’amener la femme à l’orgasme sans émettre lui-même de semence. Aussi, l’homme tirerait profit de chaque coït, parce que l’essence yin de la femme que l’orgasme portait à son plus haut niveau, renforçait ses pouvoirs vitaux. (coitus reservatus)Attitude saineLes anciens Chinois acceptaient tous les aspects des choses du sexe dans la joie et sans restrictions, depuis la procréation humaine et les infimes détails biologiques de l’étreinte charnelle jusqu’à l’amour spirituel le plus élevé.Parce qu’ils considéraient que la procréation humaine était l’analogue du processus de procréation cosmique, ils révéraient le commerce sexuel sans jamais l’associer à la culpabilité morale, sans y voir le moindre péché.Lecture hautement recommandée à tous ceux qui s’intéressent à l’histoire humaine.

Voir tous les 6 commentaires clients…

Telecharger Ebook Gratuit La Vie sexuelle dans la Chine ancienne | Ebook | 4.5

Leave a Reply