Telecharger Ebook Gratuit L’Affaire Calas : Miroir des passions françaises

L'Affaire Calas : Miroir des passions françaises

Telecharger Ebook Gratuit L’Affaire Calas : Miroir des passions françaises

L’Affaire Calas : Miroir des passions françaises Commentaires clients:

Commentaires clients

Commentaires clients les plus utiles

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile.
5L’Affaire Calas n’a rien perdu de son actualité
Par Schouwey
Janine Garrisson est une spécialiste de l’histoire moderne et elle a consacré de nombreux ouvrages à l’histoire politique et religieuse du XVIIe siècle. C’est pourtant à une affaire qui a secoué le XVIIIe siècle qu’elle consacre son dernier ouvrage paru chez Fayard, l’affaire Calas.En refermant le livre, je suis surpris de voir à quel point l’affaire Calas remue aujourd’hui encore les consciences. Depuis près de 250 ans, les partisans de l’innocence de Jean Calas comme ceux de sa culpabilité argumentent, cherchent, écrivent. Rappelons les faits brièvement. Jean Calas est exécuté à Toulouse en 1762 pour le meurtre de son fils Marc-Antoine. Pourquoi ce meurtre ? La ville tout entière bruit de la conversion de Marc-Antoine qui allait officiellement embrasser la religion catholique. L’esprit des Lumières ne souffle pas encore sur Toulouse alors qu’à Paris ou à Bordeaux, ces idées commencent à faire leur chemin. L’intolérance est donc de mise dans cette ville ou les anciens protestants, appelés «nouveaux convertis», ne sont pas en odeur de sainteté et ce, essentiellement pour des événements survenus très exactement deux cents ans plus tôt.Et c’est là que réside l’un des grands mérites du livre de Janine Garrisson. Elle démontre brillamment tout ce qui concourre à créer une affaire à partir d’un simple fait divers. D’abord, les événements de 1562, dont la ville s’apprête à célébrer le bicentenaire, échauffent les esprits. Ensuite, deux autres affaires contribuent à la tension : l’affaire Rochette, du nom de ce pasteur qui préside des célébrations clandestines dans le Désert et qui se fait prendre en même temps que trois gentilshommes, les frères Grenier ; et puis l’affaire Sirven, du nom de cette jeune fille retrouvée morte dans un puits. La famille Sirven est une famille de nouveaux convertis. Comme pour Marc-Antoine Calas, on suppose que la fille Sirven voulait se convertir au catholicisme, raison pour laquelle elle a été tuée.Car les accusateurs se reposent sur des écrits de Calvin dont ils prétendent qu’ils incitent les parents à tuer leurs enfants si ceux-ci souhaitent se convertir. L’avocat des Calas, Théodore Sudre, en appellera d’ailleurs à la Compagnie des pasteurs de Genève pour leur demander de démentir cette interprétation des textes du réformateur. Ce que la Compagnie fera par une déclaration solennelle citée par Janine Garrisson.Troisième élément qui explique l’affaire Calas, le comportement de Louis Calas, fils de Jean Calas converti au catholicisme qui a quitté sa famille et réclamé une bourse de son père, comme le prévoient les règlement de la Révocation de l’Edit de Nantes.Ce fils âpre au gain remuera les administrations pour obtenir ses versement et attirera ainsi l’attention sur cette famille de nouveaux convertis.J’ai découvert aussi dans ce très bon livre, la place très importante que tient Genève dans toute l’affaire. Marc-Antoine Calas a «souvent eu le dessin d’aller à Genève se faire ministre». Après le premier jugement de l’affaire, Pierre (ou Jean-Pierre) et Donat, deux des frères Calas, se retrouvent à Genève, alors lieu de refuge pour les réformés du monde entier. C’est là qu’ils rencontreront Voltaire qui remuera toute l’intelligentsia genevoise, parisienne, prussienne et anglaise pour venir en aide à la famille Calas. Il obtiendra un procès en révision et Jean Calas sera réhabilité en 1765.Voltaire a-t-il dès lors été pour Jean Calas ce que Zola a été pour Alfred Dreyfus ? Non. D’abord parce que Voltaire a choisi de s’adresser aux élites comme nous l’avons vu, alors que Zola s’adresse au peuple et à la province. Mais une autre élément d’importance explique la différence fondamentale qu’il y a entre les deux affaires : l’innocence de Jean Calas n’a jamais pu être démontrée formellement, pas plus que sa culpabilité d’ailleurs. Alors que l’innocence de Dreyfus a clairement été établie.Voilà qui explique peut-être pourquoi l’affaire Calas intéresse tant encore en ce début de XXIe siècle. Mais il est vrai qu’elle est aussi d’une singulière actualité. Les partis pris et les préjugés qui ont présidé à l’instruction de l’affaire Calas n’ont pas disparu des tribunaux. Et si aujourd’hui on ne condamne plus parce que l’accusé est un nouveau converti, les délits de faciès ne sont pas absents des colonnes de nos quotidiens.

Voir tous les 1 commentaires clients…

Telecharger Ebook Gratuit L’Affaire Calas : Miroir des passions françaises | Ebook | 4.5

Leave a Reply