Telecharger Ebook Gratuit Le dernier mort de Mitterrand (Documents Français)

Le dernier mort de Mitterrand (Documents Français)

Telecharger Ebook Gratuit Le dernier mort de Mitterrand (Documents Français)

Le dernier mort de Mitterrand (Documents Français) Commentaires clients:

Commentaires clients

Commentaires clients les plus utiles

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile.
3Prudence, prudence : fiction romanesque bien masquée sous les atours d’une enquête policière
Par Latour07
La très grande prudence s’impose au lecteur. L’auteur, Raphaëlle Bacqué, journaliste spécialiste de l’univers socialiste (cf. son ouvrage réussi sur Ségolène Royal La femme fatale), propose comme sujet de sa fiction romanesque un être qui a existé, qui a vécu et est mort dans des circonstances non élucidées : à ce jour deux thèses s’opposent en effet, celle du suicide – qui est reprise par l’auteur – et celle de l’assassinat – dont l’un des premiers promoteurs fut le capitaine Barril. L’empressement de la police de l’Elysée à nettoyer le bureau de François de Grossouvre ainsi que son appartement de fonction au quai Branly laisse bien des questions en suspens.- L’exercice de style romanesque est réussi. La lecture est alerte de la biographie de François Durand de Grossouvre, parrain de Mazarine, industriel, financier dès 1965 de François Mitterrand dont la coutume était de ne jamais avoir d’argent sur soi quand il se déplaçait, laissant ainsi à ses hôtes la tâche de payer les notes de restauration et d’hôtels, homme de réseaux qui sut si bien aider le candidat socialiste, conseiller du Président mort à l’Elysée est captivante. Le roman est réussi. Il est écrit comme un polar – genre auquel je le rattache d’ailleurs. Sur ce plan, et sur celui de la description du magnétisme exercé par Mitterrand, l’ouvrage est intéressant. La paranoïa de Mitterrand à protéger sa seconde vie (Anne Pingeot, sa maîtresse et sa fille Mazarine) ainsi que, sur la fin de sa vie, son obsession de la mort sont également bien décrites à mon sens.- En revanche, derrière cet exercice de style, se cache la théâtralisation d’un scénario, qui répondrait bien à un cahier des charges fixé à l’auteur : celui d’une commande (cf. interview de Henri de Groussouvre – référence jointe en annexe). L’enquête prétendument exhaustive menée par Raphaëlle Bacqué rencontre une opposition très vive auprès des enfants de François de Grossouvre, dont le jeune fils Henri se fait le porte parole. Un communiqué de presse a été adressé à l’auteur dont j’ai retrouvé un extrait :< < Vous affirmez d'abord avoir rencontré la famille de François de Grossouvre et avoir mené une enquête. C'est faux. Vous avez rencontré un seul de ses six enfants, mon frère aîné, à qui vous avez d'ailleurs avoué lors de votre unique entrevue, que la rédaction de votre ouvrage était quasiment terminée...Vous concluez à un suicide, alors que vous n'apportez dans votre livre aucune preuve ni aucun élément nouveau au dossier... Tout au long de votre livre, vous vous laissez aller à une fiction incompatible avec une enquête sérieuse. Vous imaginez par exemple mon père frappant de sa canne (il n'en a jamais utilisé) le parquet de son appartement du Quai Branly pour manifester son mécontentement à Mazarine et Anne Pingeot habitant l'étage au-dessous. Votre livre est truffé de ce genre d'inventions farfelues... Le seul élément nouveau que vous apportez maladroitement ne va pas dans le sens de la thèse que vous défendez (un suicide). Vous insistez sur la troublante présence de Michel Charasse sur les lieux du drame. Charasse, on le sait, avec la complicité du président, orchestra immédiatement la "communication élyséenne" (prétextant une sénilité précoce de la victime, NDLR), et fera disparaître immédiatement les papiers personnels de mon père... >>Par ailleurs le collaborateur, pendant plusieurs années à l’Elysée, de François de Groussouvre, Pierre d’Alençon, récuse de très nombreux points de forme et de fond de l’ouvrage en question (cf. références en annexe)Ces deux témoignages interrogent le lecteur sur le bien-fondé de la thèse exposée par l’auteur.Comment donc noter un tel ouvrage ? Pour le roman, 4 étoiles s’impose; pour l’enquête et la recherche de vérité, 2 étoiles semble généreux : la moyenne arithmétique des deux dénote une frustration certaine de ma part.

26 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile.
5Excellent
Par Speckens Vincent
Remarquable récit, fort bien écrit et riche en détails. Outre les destins liés de deux hommes, la déception de l’un et l’autre, leurs différends naissant, puis se confirmant, ce livre décrit la cour mitterrandienne : rivalité des courtisans, président mis sur un piédestal, arcanes du pouvoir. Il montre surtout le crépuscule d’une idole (!), et l’amertume, la désillusion qu’il engendra. Jusqu’à la mort d’un homme, de Grossouvre. Le portrait de celui-ci, tout au long de l’ouvrage, est subtil. Il apparaît, notamment, que sa personnalité et sa psychologie étaient peut-être aussi complexes, et troubles parfois, que celle de Mitterrand lui-même.Raphaëlle Bacqué signe là son plus beau livre.

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile.
2L’homme de l’ombre que la lumière a brûlé
Par Joël
Le livre de Madame Bacqué se lit très rapidement et j’avoue être resté sur ma faim. En effet, il est clair que la journaliste a effectué de bonnes recherches et a rencontré des personnes qui connaissaient bien M. de Grossouvre. Toutefois, il me semble qu’il n’y a que très peu d’informations sur les dernières années de sa vie. D’ailleurs, entre 1990 et 1994, ces informations sont de l’ordre anecdotique. Or, il me semblerait que dans le cas d’un suicide présumé, il serait important de connaître l’état d’esprit de la personne peu avant l’acte. D’autant plus lorsque le défunt n’a laissé aucune note.Ce que l’on sait, c’est qu’il se sentait délaissé par le président et le vivait mal, à l’instar d’une maîtresse éconduite. Un peu maigre à mon goût. En revanche, on a beaucoup plus de détails sur sa période « faste », ce qui est très instructif des conséquences des effets de cour au sein de l’Elysée. Bref, la description d’une fin peu enviable d’un homme qui se complaisait dans le mystère, jusque dans sa mort.

Voir tous les 28 commentaires clients…

Telecharger Ebook Gratuit Le dernier mort de Mitterrand (Documents Français) | Ebook | 4.5

Leave a Reply