Telecharger Ebook Gratuit Le divorce français … les élites contre le peuple, le peuple contre les élites… A qui la faute ?

Le divorce français ... les élites contre le peuple, le peuple contre les élites... A qui la faute ?

Telecharger Ebook Gratuit Le divorce français … les élites contre le peuple, le peuple contre les élites… A qui la faute ?

Le divorce français … les élites contre le peuple, le peuple contre les élites… A qui la faute ? Commentaires clients:

Commentaires clients

Commentaires clients les plus utiles

15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile.
4Intéressant malgré quelques longueurs.
Par Johan Rivalland
La sortie d’un essai de François de Closets est toujours un petit événement. J’avais bien apprécié, en particulier, « La grande manip » il y a quelques années.François de Closets est un journaliste passionné et sympathique, qui a l’art de rendre accessible au plus grand nombre de grands débats de société qu’il s’attache à présenter de manière simple et claire, tout en s’évertuant à bien peser le pour et le contre, de façon à viser la meilleure objectivité et amener chacun à méditer et se sentir concerné par ces débats. Comme animateur de télévision, j’ai d’ailleurs souvenir d’avoir passé de bons moments à l’écoute des émissions qu’il organisait, étant jeune, et de m’être intéressé pour la première fois à certains de ces sujets.Ainsi, une nouvelle fois à travers cet essai, François de Closets invite à la réflexion sur un certain nombre de sujets qui lui sont chers et pour lesquels il indique avoir pris le recul de ses quarante années d’expérience journalistique, occupées essentiellement à analyser l’instant présent, pour reconsidérer chacun et rechercher les causes de ce qu’il appelle la « société de défiance », héritée du divorce entre les élites et le peuple, tel qu’il l’analyse en le mettant en perspective tout au long de l’ouvrage.Ainsi affirme-t-il, dans son introduction, en parlant de la France que « Lors des Trente Glorieuses, elle a fondé son efficacité sur le mode technocratique en privilégiant la compétence sur la contestation, l’action sur le débat, la réussite sur la critique. Lors des Trente Miteuses qui ont suivi, elle s’est pervertie dans le mode idéologique en privilégiant le verbe sur la réalité, l’émotion sur la raison, l’affrontement sur la concertation, l’hypocrisie sur la réalité. » Une phrase qui résume bien le livre.Si une bonne partie de ses analyses sont justes, il n’en reste pas moins que je m’attendais à autre chose, au vu notamment des interventions radiophoniques ou télévisées de l’auteur ; un essai plus centré sur la problématique actuelle de l’économie et de l’endettement de l’Etat. Si ce thème est effectivement évoqué, il n’occupe qu’une petite partie de l’ouvrage. Pourquoi pas. En revanche, il m’apparaît que la passion emporte un peu trop souvent l’auteur et que certains chapitres ou passages sont inutilement longs. En particulier, le premier chapitre sur les bombes atomiques, bien que tout à fait intéressant en soi, me semble à la limite du hors sujet. En effet, pendant plusieurs dizaines de pages l’auteur revient sur la surenchère entre Américains et Soviétiques en matière d’armement, alors que pourtant l’essai est censé porter exclusivement sur la France. Certes, notre pays n’évolue pas en vase clos et le contexte international est crucial, mais quelques pages auraient peut-être suffit à démontrer ce que l’auteur voulait mettre en évidence et faire ainsi le lien avec la situation française.Le second chapitre sur l’énergie nucléaire et les OGM permet, par contre, de mieux comprendre en quoi l’opposition entre la vision des experts et les excès de la société d’opinion, qui confère trop souvent à l’idéologie (ou trop souvent manipulée par les idéologues) empêchent tout débat constructif (d’où une explication intéressante sur le triste épisode du nuage de Tchernobyl, à découvrir).François de Closets poursuit ensuite avec les questions du pétrole et des morts sur la route (au risque de paraître un peu redondant sur ce thème qui lui est particulièrement cher depuis longtemps), pour passer à l’Economie. Il y assène quelques vérités salutaires, notamment sur le problème de la dette et de la persistance des politiques keynésiennes qui ont pourtant fait la preuve de leur dangerosité, même si par moments quelques propos sont un peu simplificateurs. La dernière partie de l’ouvrage invite quant à elle à une réflexion sur l’attitude des élites face à la grave question de l’euthanasie et de la mort médicalisée.Le reproche que je suis tenté de faire, même si la structure de l’ouvrage se veut claire et que le fil conducteur est malgré tout établi et légitimé, est la trop grande disparité des sujets traités ; l’ouvrage me semble manquer de cohésion suffisante et souffrir de trop de longueurs.Mais François de Closets demeure un grand journaliste, passionné, rigoureux et pédagogue, ce dont on ne peut que le féliciter.Un ouvrage en définitive sympathique et honnête, à l’image de son auteur.

7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile.
2La même ritournelle
Par Blygman
Encore un livre écrit en ayant la sagesse que confère la rétrospective. C’est tellement facile d’être intelligent avec le recul.De plus, chaque chapitre est beaucoup trop long. On pourrait résumer les propos en quelques lignes. 100 pages sur le nucléaire pour commencer le livre !!! Que de redites et de longueurs !Et toujours, ces propos qui disent que rien ne va en France, que c’est la catastrophe. Ces livres existent depuis des dizaines d’années !!!Aucune solution vraiment concrète de proposée ! C’est tellement plus simple de juger que de proposer des solutions.

1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile.
3Bon Livre
Par M. Yves Degeorges
Une folis de P¨lus François de CLAUSET brosse une analyse juste de ce monde qui nous entoure. Très bon livred à conseiller

Voir tous les 4 commentaires clients…

Telecharger Ebook Gratuit Le divorce français … les élites contre le peuple, le peuple contre les élites… A qui la faute ? | Ebook | 4.5

Leave a Reply