Telecharger Ebook Gratuit Le prix de l’inégalité

Le prix de l'inégalité

Telecharger Ebook Gratuit Le prix de l’inégalité

Le prix de l’inégalité Commentaires clients:

Commentaires clients

Commentaires clients les plus utiles

16 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile.
4Stiglitz continue
Par dumbo
Stiglitz s’attaque à un thème à la mode: la montée des inégalités depuis les années 1980 et l’explosion des “super riches”. Or, ces super-riches profitent davantage de rentes que d’un véritable travail “productif”. La structure de l’ouvrage est assez simple: constat, ses causes, ses conséquences économiques, ses conséquences extra-économiques (notamment sur la politique et la démocratie), et les possibilités pour “remédier” au problème… Le style est très américain, des résumés en fin de chaque chapitres, beaucoup de répétitions, des idées développées sur des dizaines de pages alors qu’il serait possible de synthétiser tout cela. De même, l’auteur se concentre principalement sur les Etats Unis (notamment lorsqu’il envisage le sous investissement public, etc…). Bien évidemment l’approche reste “orientée” et documentée… cela reste du Stiglitz. A noter que l’ouvrage n’est pas trop mal traduit (on est loin du traitement auquel a eu droit krugman… heureusement!). Une lecture enrichissante… mais sur laquelle il faut savoir conserver un esprit critique.

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile.
5Un gouvernement de, par et pour les 1 pour cent
Par Luc REYNAERT
Dans ce livre formidable, J. Stiglitz explique la division brutale de la société américaine entre les nantis (les 1 pour cent) et le reste de la population. Il démasque des vérités apparentes comme des mythes, stigmatise les responsables de la situation socio-économique désastreuse du pays, dévoile les vrais chemins vers le pouvoir et illustre abondamment le prix très lourd que le pays paie pour cette inégalité.MythesPour J. Stiglitz, les États-Unis ne sont plus le pays par excellence des opportunités égales pour tout le monde.La théorie selon laquelle tout le monde (jusqu’aux plus pauvres) bénéficient d’une politique où l’on donne de l’argent aux riches (l’effet de retombée) est un leurre; au contraire, il faut donner de l’argent aux plus pauvres, car en augmentant leur pouvoir d’achat, tout le monde en profitera.Le marché libre n’existe pas ; il est manipulé de fond en comble. Un ‘système de marchés libres’ n’est pas autocorrectif, mais fondamentalement instable.Enfin, il est impossible de gérer des économies nationales uniquement par une politique monétaire.Les chemins vers le pouvoirLes 1 pour cent ont amassé leur fortune par des ‘rentes’, par des monopoles et par des cadeaux gouvernementaux (détaxations, subventions, dons).Ils dominent le système politique ‘démocratique’ par l’intermédiaire de leurs contributions pour des campagnes électorales (un dollar = une voix). En contrôlant le gouvernement, ils peuvent manipuler les règles de base du jeu socio-économique (lois, règlements, procédures institutionnelles et judiciaires) à leur propre avantage.De plus, ils contrôlent les circuits de l’information via leurs conglomérats médiatiques.Des échecs politiques et économiquesPour J. Stiglitz, les récents gouvernements des États-Unis n’ont pas réussi à améliorer le niveau de vie de la grande majorité de la population. Au contraire, ils ont créé une nation avec un mauvais système d éducation, une mauvaise réglementation bancaire, et, surtout, un chômage très élevé. Généralement, ils ont mis en place une société qui manque fondamentalement d’équité et de justice, où tout est permis et où personne n’est responsable. A titre d’exemple, ceux qui ont dernièrement poussé l’économie mondiale au bord du gouffre, n’ont même pas été punis. Au contraire, ils ont reçu des paquets de fric.De plus, l’économie américaine est très inefficace: d’énormes besoins (infrastructure, écoles) ne sont pas rencontrés et de vastes ressources (travailleurs, machines) sous-utilisées. La croissance économique et la productivité en souffrent très sérieusement.Les budgets gouvernementaux sont mal répartis : des dépenses militaires grotesques et inutiles contrastent avec celles dans l’éducation, qui ‘génère’ un manque de main-d’œuvre qualifiée. Des montants monstrueux d’argent ont été pompés dans les banques (et dans les poches de leurs actionnaires), qui étaient virtuellement en faillite, mais les propriétaires, qui avaient des difficultés pour rembourser leurs prêts, n’ont pas reçu un rond.RemèdesLe premier et principal objectif de toutes les politiques économiques nationales et internationales devrait être le plein emploi.Pour limiter les déficits budgétaires, il convient simplement d’arrêter les guerres en cours et de réduire les dépenses militaires.La fiscalité devrait être beaucoup plus équitable et progressive.Les dons (et les subventions) à des intérêts privés devraient être arrêtés immédiatement et les produits pharmaceutiques devraient être vendus à des prix abordables pour tout le monde.Même avec son réquisitoire dévastateur, J. Stiglitz reste optimiste qu’un programme de réforme politique puisse (encore) être mis en chantier dans l’avenir.Cette leçon économique avec des véritables coups de poing devrait être lue par tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté.

10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile.
5La rigueur économique, la mondialisation ???? Pourquoi?
Par BdB de la Tarentaise
Essai passionnant, très accessible et assasin des lieux communs et poncifs actuellement déversés sur les populations : “ah! mon pauvre monsieur, il faut s’adapter… La mondialisation le veut… Les banques ont raison…”Eh non, dit le prix Nobel d’éco (excusez du peu) Stiglitz. Ceux qui le veulent sont ceux qui en profittent.Ou comment un économiste libéral, pas un marxiste, rejoint les “indignés” de la Puerta del Sol ou de Wallstreet dans une analyse dénonçant le bourrage de crâne pro-spéculateurs des chantres de l’ultra libéralisme.

Voir tous les 18 commentaires clients…

Telecharger Ebook Gratuit Le prix de l’inégalité | Ebook | 4.5

Leave a Reply