Telecharger Ebook Gratuit Les Burgondes : Ie-VIe siècle apr. J-C

Les Burgondes : Ie-VIe siècle apr. J-C

Telecharger Ebook Gratuit Les Burgondes : Ie-VIe siècle apr. J-C

Les Burgondes : Ie-VIe siècle apr. J-C Commentaires clients:

Commentaires clients

Commentaires clients les plus utiles

14 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile.
5Tout, mais alors tout, sur les Burgondes
Par cologniote
On retrouve dans cet ouvrage les qualités d’autres monographies sur les peuples “barbares” publiées aux éditions Errance: présentation luxueuse et agréable, souci d’exhaustivité, sérieux scientifique.Sauf qu’il ne s’agit plus ici de quelque peuplade nomade éloignée dans le temps et l’espace, mais d’un petit peuple germanique qui a joué un rôle important dans la genèse de la France et de la Suisse.Le passage des Burgondes dans la grande Histoire est relativement bref: un premier royaume, centré sur Worms et le Rhin (407-437), un deuxième royaume, centré sur Genève et le Léman (443-534), et c’est tout. Moins d’un siècle et demi sur le devant de la scène, deux défaites sans appel, face aux Huns, puis face aux fils de Clovis, et pourtant une marque indélébile.Ce fut sans doute, de tous les peuples barbares qui déferlèrent sur l’Empire romain, le plus respectueux des formes du pouvoir romain légitime, le mieux organisé, le plus apte à organiser un Etat, et peut-être, en un certain sens, le plus juste par ses institutions (la célèbre loi Gombette). En tout cas, ils surent s’attirer la loyauté de leurs sujets gallo-romains et le bref deuxième royaume burgonde donna naissance à un véritable particularisme régional qui fut respecté par les Mérovingiens et leur successeurs.Quant au premier royaume burgonde, celui de Worms, sa fin tragique lui permit d’accéder à l’immortalité littéraire, puisque cet épisode servit de base à la légende des Nibelungen.Madame Escher a le rare mérite de tirer le meilleur parti possible à la fois des sources littéraires et des découvertes archéologiques. Le livre va aussi au-delà de la fin du deuxième royaume burgonde pour rappeler les prolongements de cette aventure brève, mais capitale pour les destinées de ce qui allait devenir les pays francophones, en rappelant qu’un certain nombre de particularités de la Franche-Comté (par rapport au reste de la France) et de la Suisse romande (par rapport au reste de la Suisse) proviennent des Burgondes à qui l’on devrait aussi bien l’introduction du cheval comtois que la prédiléction de ces régions pour le travail du bois. De telles réflexions ne sont pas exagérées; il arrive de temps à autre que la presse suisse d’expression française émette l’hypothèse que certaines mentalités et institutions de la Suisse romande contemporaine sont encore en partie la conséquence de l’expérience burgonde.Ajoutons aussi que, même si l’héritage burgonde est surtout présent dans trois départements de Franche-Comté et deux cantons suisses, le deuxième royaume burgonde a aussi englobé la Bourgogne à laquelle les Burgondes ont donné leur nom, le Lyonnais, le Dauphiné et la haute Provence. Dans les Alpes du Sud, le Valgaudemar aurait ainsi été le dernier refuge du roi burgonde Godomer après sa défaite de 534 face aux Francs.

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile.
5Brillante étude exhaustive sur les Burgondes
Par Semper Victor
« Les Burgondes » de Katalin Escher dresse le bilan complet des connaissances actuelles – histoire, archéologie, culture – relatives au peuple germanique des Burgondes, connu notamment pour avoir laisser son nom à notre Bourgogne. Le livre s’organise en deux grandes parties, consacrées au premier et au second royaume burgonde, le premier étant détruit par les Huns au milieu du Ve siècle. Une courte introduction s’attache aux origines des Burgondes, venus de l’actuelle Pologne, et à leur histoire avant le IVe siècle de notre ère. Un bref chapitre conclusif porte sur leur histoire à l’époque mérovingienne. Sous Gondioc et Gondebaud, le royaume burgonde joue même un rôle majeur dans l’histoire de l’Occident romain, alors en pleine recomposition, que le livre souligne très bien.Au fil de les 280 pages de l’ouvrage, l’auteur détaille les découvertes archéologiques faites sur les principaux sites liés à l’histoire des Burgondes (avec à chaque fois des planches de dessins en noir et blanc des objets trouvés) pour en tirer des éléments sur les caractéristiques de leur culture (notamment l’épopée mythique des Nibelungen). Ce catalogue des fouilles ponctue un récit plus factuel, illustrés de cartes, de l’histoire politique et militaire des Burgondes qui, à leur manière, font partie des peuples fondateurs des pays que sont aujourd’hui la France et la Suisse.Il s’agit encore une fois d’un très bon ouvrage à la hauteur des exigences de la collection Civilisations et cultures de chez Errance.

0 internautes sur 0 ont trouvé ce commentaire utile.
5Ouvrage de référence sur les premier et second royaumes burgondes.
Par Stig
Cet ouvrage, riche en cartes et photographies, est une mine de renseignements et une très bonne synthèse des connaissances actuelles sur les premier et second royaumes burgondes. La liste des différents sites associés au peuple burgonde et le détail des vestiges découverts en ces lieux sont d’un intérêt primordial (il est souvent très intéressant de se rendre sur place même si les découvertes sont désormais dans des musées, ne serait-ce que pour essayer de reconstituer visuellement le site en faisant abstraction de toute les modifications postérieures). De même, l’histoire des deux royaumes est clairement explicitée.Le seul petit bémol vient du chapitre consacré aux burgondes avant le IVème siècle que l’on aurait aimé plus étoffé, mais cela est souvent le cas des livres en langue française sur le sujet. Il faut dire que les informations pour cette période sont moins fiables et font l’objet de nombreuses conjonctures. Reprendre simplement la carte de Bornholm figurant page 39 de l’ouvrage “mythique” de René Guichard intitulé “Essai sur l’histoire du Peuple burgonde” et paru en 1965 n’est nullement suffisant !René Guichard avait apparemment utilisé, outre les travaux des auteurs qu’il cite (Bohnsack…), les publications de l’archéologue danois Ole Klindt-Jensen dont plusieurs ouvrages sont en partie ou en totalité consacré à Bornholm; depuis, des auteurs allemands, polonais et danois ont abordé et renouvelé les connaissances liés à la préhistoire du peuple burgonde et leurs publications gagneraient à être plus régulièrement exploitées dans les ouvrages paraissant en langue française.

Voir tous les 3 commentaires clients…

Telecharger Ebook Gratuit Les Burgondes : Ie-VIe siècle apr. J-C | Ebook | 4.5

Leave a Reply