Telecharger Ebook Gratuit Les ressorts de la violence

Les ressorts de la violence

Telecharger Ebook Gratuit Les ressorts de la violence

Les ressorts de la violence Commentaires clients:

Commentaires clients

Commentaires clients les plus utiles

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile.
2Un travail d’historien limité aux faits…
Par Laza
… mais qui tente d’aller plus loin, avec infortune.Soyons précis : Russel Jacoby a lu René Girard, et retenu cette thèse fondamentale selon laquelle la violence provient de la similitude, des ressemblances, bref, du même et non du différent.Jacoby a donc pris sa plume d’historien et revisité les grands conflits fratricides de l’humanité. Il déroule, en quatre chapitres sans sous-sections, le récit de génocides en Europe, Afrique, Amérique, etc. Il cite abondamment ses sources, à ce niveau-là rien à redire, c’est très très documenté. On en apprend de belles sur le degré de cruauté de nos ancêtres envers leurs voisins (littéralement) et leurs frères (littéralement aussi).Il compile donc une série de moment historiques, en les détaillant bien, dont la caractéristique est précisément d’impliquer des conbattants ou rivaux qui sont très proches les uns des autres (de par la famille, la culture, la croyance, l’ethnie, etc.). L’auteur établit donc une constellation de faits allant dans le sens de ce que dit Girard : les plus violents conflits sont ceux unissant des proches, des semblables, et non des différents. (Ils existent aussi, mais les conflits militaires normaux font moins de victimes que les conflits civils, sont moins nombreux, et plus contrôlés).Mais Jacoby essaie malheureusement d’aller un peu plus loin dans la fin du livre, vers les toutes dernières pages. Il a étalé ses faits et voudrait bien conclure sur quelque chose d’un peu spirituel, à défaut d’être philosophique. Sa conclusion : tout ce bordel, c’est une pulsion mysogine, une peur des femmes, qui poussent les mâles à se tuer les uns les autres, de peur de ressembler aux femmes. Bien que cette thèse puisse potentiellement se défendre à un certain niveau, elle ne l’est précisément pas. Il nous balance ça en toute dernière page sur un “c’est fort possible”, et nous dit au revoir.Pour relever l’intérêt du livre, Jacoby aurait du commencer par cette question et ensuite dérouler tous ses faits à la lumière de cette idée, et les éprouver de la sorte. En l’état, son livre est une compilation documentée mais maladroite sur le thème de “qui se ressemble se tue”. On en attendait plus d’un prof d’université de Californie auteur dans le NY Times et le LA Times comme le mentionne son encart biographique.La couverture nous annonce que Christopher Hitchens considère le livre comme “une somme d’érudition humaniste et engagée”. Ici l’humanisme consiste à dire “s’entretuer, quand même, c’est con”, et l’engagement, je ne vois pas du tout. Dommage, il y avait du potentiel.

Voir tous les 1 commentaires clients…

Telecharger Ebook Gratuit Les ressorts de la violence | Ebook | 4.5

Leave a Reply