Telecharger Ebook Gratuit Maîtriser le nucléaire

Maîtriser le nucléaire

Telecharger Ebook Gratuit Maîtriser le nucléaire

Maîtriser le nucléaire Commentaires clients:

Commentaires clients

Commentaires clients les plus utiles

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile.
4Rester dans le nucléaire… avec un autre type de nucléaire: le Réacteur à Sels Fondus
Par raul parolari
[Veuillez excuser les inevitables fautes de Français, qui n’est pas ma première langue, loin de là]Un livre très intéressante, dès le début; voire la description de la manière avec la quelle Becquerel découvre la radioactivité: “Et sa découverte survient lorsqu’il démontre que le phénomène qu’il a imaginé n’existe pas! la première découverte de Becquerel est qu’un phénomène n’existe pas. Il en découvre alors un autre: la radioactivité. Il a tourné le dos a la phosphorescence familiale”.Alors là, je regrette de n’avoir pas étudié la Physique avec un tel professeur! (je veux dire, un prof qui rende vivante et excitante la matière et la personnalité des scientifiques).Magnifique aussi la description du «Molten Salt Reactor» (MSR en Anglais, «Réacteur à Sels Fondus » ou RSF en Français) ; il écrit : “Dans le MSR… le sel fondu joue à la fois le rôle de combustible et de caloporteur. Le réacteur est modéré par du graphite. Il n’y a tout simplement plus de système de refroidissement par de l’eau. En un sens, le coeur est fondu par avance, mais à une température raisonnable… Cela semble miraculeux!”.Mais l’auteur ajoute: “mais il faut tempérer cela par l’estimation que les RSF (MSR)… verrons le jour, s’ils le voient, que dans plusieurs décennies”.C’est une opinion très pessimiste. Avant tout, le MSR n’est pas une théorie sur papier; voir l’expérience très prometteuse mené pendant 5 ans au laboratoire de Oak Ridge aux Usa, dirigé par Alvin Weinberg, dans les années ’60 (malheureusement fermée par Nixon parce que le cycle Th-232 et U-233 ne produit pas du Plutonium-239, alors nécessaire pour les bombes de la guerre froide! Par contre, le MSR peut produire Pu-238, nécessaire pour les sondes spatiales, Voyager, Cassini… Curiosity!).Et aujourd’hui? et bien:1) L’Académie Chinoise de Sciences a choisi en Janvier 2011 le MSR comme le choix stratégique pour le nucléaire (bien sur après avoir envoyé leurs meilleures scientifiques à étudier aux USA et à visiter Oak Ridge).Le site world-nuclear.org vient d’écrire (August 2012: “The China Academy of Sciences… apparently has a 5 MWe MSR prototype under construction at Shanghai Institute of Applied Physics with 2015 target for operation. The US Department of Energy is collaborating with the Academy on the program”).2) Aux USA, une petite compagnie (Flibe Energy) est partie en Avril 2011 pour construire le MSR (objectif: criticité le 15 Juin 2015, anniversaire de la criticité du MSR à Oak Ridge, le 15 Juin 1965). Le nom du réacteur est LFTR (Liquid Fluoride Thorium Reactor).3) Et (last, but not least…) à Grenoble depuis presque 20 ans un group de scientifiques (LPSC) a étudié tous les aspects du MSR. Malheureusement, il semble qu’ils sont autorisés seulement à travailler sur papier (simulations, etc). D’hommage, parce que la France est formidablement équipée pour être le troisième acteur dans cette course!Alors: sortir du nucléaire? pour assister à un désastre climatique qu’on voit déjà très clairement?Une meilleure réponse est: rester dans le nucléaire, avec un autre type de nucléaire: le MSR/LFTR.

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile.
5Maîtriser le nucléaire et sortir du nucléaire après Fukushima
Par Michel
Maîtriser le nucléaire. Sortir du nucléaire après Fukushima.Bonsoir,Je confirme la clareté de l’exposé de Jean-Louis Basdevant. La conclusion est courageuse puisqu’il préconise de sortir du nucléaire en raison du “manque de maturité” des uns et des autres (constructeurs, exploitants, décideurs, politiques et même les usagers). Avant de commencer la lecture j’étais plutôt pro-nucléaire. Désormais je considère que le rester est meurtrier. Les explosions de Fukushima montrent que le pire est possible et que le pire n’est pas encore arrivé car l’oubli s’installe, nous mettons notre tête dans le sable. Le secret, la dissimulation, le mensonge, la cupidité, l’intérêt immédiat se sont insinués dans toute la chaîne, de la décision à l’exploitation et pour l’élimination des déchets et le démantèlement des unités, rien n’est transparent. L’arrêt des unités les plus exposées (Fessenheim, Bugey et Civeaux) s’impose immédiatement en France. Pour les autres, il faut renforcer la sécurité et programmer leur arrêt et démantèlement.Des technologies altenatives seront disponibles, mais pas avant longtemps (30 à 50 ans). Pour le moment il faut économiser l’énergie, partager et payer les pots cassés.Soyons courageux et conséquents.Michel

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile.
5Le meilleur point possible sur l’après-Fukushima
Par Emmanuel
J’ai beaucoup apprécié ce livre. On le referme en se sentant nettement plus éclairé qu’avant, d’autant que l’auteur ne cherche pas à “vendre” une position pro- pour anti-nucléaire, mais à instruire et à informer. En d’autres termes, on a affaire à un spécialiste rigoureux, dépassionné, précis, et non à un idéologue – ce qui change très agréablement, sur ce sujet ô combien polémique !Jean-Louis Basdevent prend la peine de se mettre au niveau du public le plus large, sans tomber dans des simplifications outrancières. La démarche est d’autant plus appréciable, que l’auteur fait montre d’une belle indépendance d’esprit : membre du sérail nucléaire français, professeur à l’X… etc., il ne cache pas que la catastrophe Fukushima l’a beaucoup ébranlé, au point de largement revoir ses positions à propos de l’énergie nucléaire. Rien que pour cette honnêteté intellectuelle, il mérite un grand coup de chapeau.

Voir tous les 5 commentaires clients…

Telecharger Ebook Gratuit Maîtriser le nucléaire | Ebook | 4.5

Leave a Reply