Telecharger Ebook Gratuit Manifeste pour une droite décomplexée

Manifeste pour une droite décomplexée

Telecharger Ebook Gratuit Manifeste pour une droite décomplexée

Manifeste pour une droite décomplexée Commentaires clients:

Commentaires clients

Commentaires clients les plus utiles

0 internautes sur 0 ont trouvé ce commentaire utile.
1Manifeste d’un délinquant décomplexé
Par ayersrock
On peut être saisi d’étonnement lorsqu’on voit que ce livre ne bénéficie que d’avis positif, qui, certes, ont été écrits avant 2014, c’est à dire avant que l’individu Copé ne s’illustre par de jolies malversations.Pour ne pas juger ce brave Jean-François que par ses frasques, concentrons nous sur son programme qui vaut le détour tant il illustre parfaitement le marécage dans lequel patauge toute la classe politique française aujourd’hui.Faisons une petite liste des fariboles contenues dans cet opuscule (sans pouvoir toutes les mentionner évidemment) :- il commence fort p.71 : Nicolas Sarkozy aurait été le bouc émissaire de toute la classe médiatique et rendu responsable injustement de toute la misère dans laquelle se trouve la France aujourd’hui. Citations de René Girard a l’appui.Copé qualifie même Sarkozy de “victime innocente”. Sûrement que tous les magnats des médias favorables à Sarko (Bolloré & cie) ont saboté la campagne de leur poulain…- On a droit aux habituelles sornettes libérales sur la compétitivité : si la France veut augmenter sa richesse, il faut qu’elle gagne plus de marchés, donc qu’elle travaille plus, donc qu’elle soit plus compétitive.Le problème que Copé fait semblant de ne pas comprendre, c’est que le Capitalisme a besoin de travailleurs toujours plus compétitifs et à moindre coût pour compenser la baisse des taux de profits rendus inévitable par la féroce compétition internationale.Autrement dit, le travailleur du tiers-monde sera toujours plus compétitif que le français même s’il est moins productif, la différence étant le niveau de salaire.De plus, l’ami Copé soutient qu’il faut “maîtriser” l’immigration ! Mais le propre du Capitalisme n’est -il pas d’encourager justement l’immigration pour casser le coût du travail (corollaire aux délocalisations) ?Déjà les prolétaires de la première Internationale connaissaient très bien le processus. On le voit Copé est totalement incohérent dans ses propos. Il ne se pose jamais le question de la répartition du travail (entre ceux qui travaillent 70h/semaine et ceux qui n’ont pas d’emplois et ne peuvent donc pas travailler. Il n’utilise jamais le mot protectionnisme mais lui préfère la mondialisation (tout en se disant critique du libéralisme) ; on nage en pleine soupe démagogique.-Il considère l’impôt sur la fortune comme quelque chose d’absurde ! (Il prend l’exemple de ces retraités vivant sur l’île de Ré et qui sont taxés de l’ISF car leur patrimoine immobilier est surévalué. Comme si tous les gens qui payent l’ISF étaient dans ce cas !! Il ne parle d’ailleurs jamais dans son livre de l’exil fiscal comme étant un problème mais seulement le résultat d’une politique fiscale trop répressive contre les riches.Ces gentils millionnaires sont obligés de fuir car ils sont persécutés ! Un peu plus et il en viendrait à faire un parallèle avec les réfugiés syriens.- La partie du livre la plus tordante est sans doute à la p.96 où J-F Copé, se prend pour… Jésus-Christ ! avec son équipe d’apôtres que serait l’UMP. Leur mission étant, je cite “de passer de porte en porte et diffuser la bonne parole” !Heureusement que le ridicule ne tue pas.-Il nous dit p.100 que l’UMP a toujours défendu la “souveraineté nationale”. Cela fera s’esclaffer tous ceux qui se souviennent de l’opération de haute trahison en 2007 lorsque Sarko a fait passer en force par le Parlement le traité de Lisbonne visant à enterrer toujours plus bas, justement, la souveraineté nationale. Il se glorifie même d’avoir voté OUI à Maastricht en 1992 (p. 145) et trouve que les discussions franco-françaises voire “franchouillardes” ennuient les français(p.142)C’est là qu’on voit que Copé a totalement coupé les ponts avec le peuple français depuis belle lurette. Il se vante aussi de l’intervention en Libye. Le massacre de 60 000 libyens par les forces l’OTAN et le gigantesque chaos qui s’en est suivi dans ce pays ne semble pas déranger le Sieur Copé outre mesure.-Il propose p. 110 que les fonctionnaires se présentant à des élections devraient démissionner de leur poste pour être à égalité (sic) avec les travailleurs du privé sur qui une pression terrible s’abattrait lorsqu’ils essaie de faire de la politique.Comprenne qui pourra ! On pourrait en revanche proposer à Copé de démissionner de l’un de ses postes puisque cet individu cumule les postes de “député” et de “maire”- p. 124 il va même jusqu’à solliciter pour lui-même le concept orwellien de “common decency” pour recréer une société basée sur la confiance. Tout en ne se rendant pas compte que ce projet n’est fondamentalement pas compatible avec le Capitalisme qui détruit tous les jour un peu plus ce lien social pourtant indispensable à son fonctionnement. Copé : le roi du paradoxe…-Les ouvriers français seront content d’apprendre que Copé les assimilent à des casseurs lorsqu’ils font grève. (p. 200) “La droite décomplexée, c’est enfin une droite qui parle pour tous les français, surtout pour ceux qui n’ont pas la parole. Cette France silencieuse qui ne fait jamais la grève et qui ne brûle jamais de voiture”…- Le peuple du travail, Copé semble ne pas l’aimer beaucoup puisqu’il repend une citation pour dénigrer les insurgés de juin 1848 qui voulaient imposer le drapeau rouge de la révolution contre la grand Capital. (p.59)Enfin, on ne peut pas s’enlever le plaisir de rappeler ces phrases de Copé (p. 77) : “L’attitude juste face à l’argent, n’est-elle pas de la considérer comme un bon serviteur et un mauvais maître ?”; (p.89) : ” Or la vie politique est souvent longue et il est difficile de se défaire d’une mauvaise réputation.”. (p88) : ” Ceux qui trahissent en fonction des circonstances perdent rapidement la confiance des autres responsables politiques et, à terme, des électeurs.”Cela vaut-il aussi après l’affaire Bygmalion ?Heureusement qu’il prend soin de nous dire qu’il déteste les “coups tordus” et qu’il précise qu’en chaque électeur de droite sommeille un “anarchiste de droite”Question subsidiaire pour terminer : L’anarchisme de droite de Copé n’est-il pas finalement une métastase de plus de l’anarcho-capitalisme qui ruine nos sociétés actuelles ?Remettons vite ce délinquant en col-blanc aux fers avec ses petits copains, et prenons le pouvoir. Nous, le peuple.

3 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile.
5LA COURSE DU RAT DANS LE LABYRINTHE
Par BAGRATION
J’suis un mannequin glacéAvec un teint de soleilRavalé, Homme presséMes co….es proféréesSont le destin du mondeJe n’ai pas le temps je fileMa carrière est en jeuJe suis l’homme médiatiqueJe suis plus que politiqueJe vais vite très viteJ’suis une comète humaine universelleJe traverse le tempsJe suis une référenceJe suis omniprésentJe deviens omniscientJ’ai envahi le mondeQue je ne connais pasPeu importe j’en parlePeu importe je sais

18 internautes sur 33 ont trouvé ce commentaire utile.
5Œuvre courageuse
Par TMGNR
Certes, ce manifeste ne mérite pas cinq étoiles. Mais au vu du commentaire précédent, rédigé entièrement à charge, il me fallait rééquilibrer les choses. Ce “Manifeste pour une droite décomplexée” contient nombre d’exemples que vivent nos compatriotes, sans stigmatisation d’une partie des individus. Sans toucher à l’extrême comme le fait le Front National, Jean-François Copé livre une analyse pertinente, qu’il tire de son expérience en tant que maire de Meaux, où il tient une permanence une fois par semaine, où il reçoit ses électeurs pour connaître leurs doléances, leurs problèmes et leurs espérances.Un livre courageux, qu’il faut lire pour connaître la direction que souhaite donner à la droite française J-F Copé.

Voir tous les 9 commentaires clients…

Telecharger Ebook Gratuit Manifeste pour une droite décomplexée | Ebook | 4.5

Leave a Reply