Telecharger Ebook Gratuit Manuel Valls, les secrets d’un destin

Manuel Valls, les secrets d'un destin

Telecharger Ebook Gratuit Manuel Valls, les secrets d’un destin

Manuel Valls, les secrets d’un destin Commentaires clients:

Commentaires clients

Commentaires clients les plus utiles

1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile.
1De neutre dans le conflit israélo-palestinien à pro-sioniste…..
Par Piet Bekaert
D’après Jacques Hennen, coauteur avec Gilles Verdez de cette biographie consacrée à Manuel Valls, ce dernier « ne prend parti ni pour un camp, ni pour l’autre » dans le conflit israélo-palestinien. Le journaliste affirme également que rien ne permet d’étayer la thèse soutenue par Emmanuel Ratier dans une autre biographie de l’intéressé (Le vrai visage de Manuel Valls) parue en 2014, selon laquelle Valls aurait changé d’avis sur le sujet en 2010 à cause de sa deuxième épouse, Anne Gravoin, de confession juive. Il a épousé en 1987 Nathalie Soulié, avec qui il a eu quatre enfants, et divorcé depuis, il s’est remarié en 2010 avec la violoniste Anne GravoinEn 2003, il cosigne une tribune avec Jean-Luc Mélenchon et Vincent Peillon dans laquelle les trois hommes se déclarent altermondialistes et formulent le souhait que le Parti socialiste « s’engage résolument dans le combat pour une autre mondialisation ». Ils rappellent également qu’ils se sont « battus contre la guerre en Irak » et affirment leur engagement «pour que vivent côte à côte deux Etats, Israël et la Palestine, également libres, dignes et démocratiques».Ses mandats de maire d’Évry et de président de la communauté d’agglomération Évry Centre Essonne sont marqués par un engagement appuyé en faveur de la cause palestinienne jusqu’en 2010. À l’occasion du jumelage de sa ville avec le camp de Khan Younès en 2002, il reçoit Leïla Shahid, alors déléguée de la Palestine en France. En novembre de la même année, il dénonce « la colonisation qui viole le droit international ». Par ailleurs, les « Six heures pour la Palestine » se tiennent chaque année à Évry. En 2004, il est l’un des premiers signataires d’un texte qui fait polémique au sein du PS, et dont il dit lui-même qu’il porte « un regard sévère sur le gouvernement Sharon »[92]. Durant la XIIe législature, il est vice-président du groupe d’études à vocation internationale sur les territoires autonomes palestiniens à l’Assemblée nationale. Il en est membre durant la XIIIe législature.En 2010, il se montre finalement réticent à soutenir des manifestations pro-palestiniennes dans sa ville. En avril 2011, il interdit un débat soutenu par le collectif Palestine-Évry Essonne qui devait se tenir après la projection du documentaire Gaza-strophe, Palestine à Ris-Orangis. Il explique que ledit collectif aurait des thèses « assez radicales » et estime que les conditions (l’assassinat récent d’une famille israélienne à Gaza) ne se prêtent pas à un tel débat. Il supprime également la subvention que la Ville d’Évry versait à Évry Palestine et cherche à jumeler sa commune à une ville israélienne. Le 24 septembre 2011, interviewé sur I-Télé et Europe 1, il exprime son opposition à la demande de reconnaissance de la Palestine à l’ONU : s’il se dit favorable à la création d’un État palestinien, il juge que les conditions ne sont pas réunies et dénonce, dans les mêmes termes que ceux du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, un acte « unilatéral ».En juillet 2014, dans le contexte de l’opération Bordure protectrice, il condamne des débordements autour de certaines synagogues et déclare que la France « ne tolérera jamais que l’on essaie par la violence des mots ou des actes d’importer sur son sol le conflit israélo-palestinien ». Il ajoute que la position adoptée par la France à cette occasion « est équilibrée. Israël a le droit à sa sécurité dans des frontières sûres et reconnues et les Palestiniens ont le droit de vivre dans un État libre et viable. (…) La France demande depuis le début un cessez-le-feu immédiat ». Il déclare par ailleurs qu’Europe Écologie Les Verts et l’extrême-gauche, qui participent aux manifestations soutenant la bande de Gaza, « ont un problème avec Israël ».Par ailleurs, il s’oppose au boycott d’Israël, défendu par les militants pro-palestiniens, qu’il qualifie « d’arme indigne » et « d’aberration ». Il estime plus globalement que « la politique du gouvernement israélien doit être critiquée mais jamais sur sa légitimité et encore moins sur son existence; aucun État n’est à ce point menacé ».Dans le cadre de sa lutte contre le racisme et l’antisémitisme et de son combat jugé à la fois « politique » mais aussi «personnel » contre l’humoriste Dieudonné, Manuel Valls adresse le 6 janvier 2014 à l’attention des préfets une circulaire dont le titre est: « Lutte contre le racisme et l’antisémitisme — manifestations et réunions publiques – spectacles de M. Dieudonné M’Bala M’Bala ». Le 8 janvier, le spectacle controversé « Le mur » de l’humoriste Dieudonné au Zénith de Nantes Métropole est interdit, sur demande du préfet de Loire-Atlantique. Le 9 janvier, le tribunal administratif de Nantes autorise ce spectacle, annulant en référé-liberté l’arrêté d’interdiction. Quelques minutes après ce référé, Manuel Valls saisit en appel le Conseil d’État pour contester la décision du tribunal administratif de Nantes. Moins de 2 heures après avoir été saisi, le Conseil d’État décide d’annuler l’ordonnance du tribunal administratif de Nantes et maintient l’interdiction du spectacle de Dieudonné à Nantes, estimant « que la réalité et la gravité des risques de troubles à l’ordre public mentionnés par l’arrêté du préfet étaient établis tant par les pièces du dossier que par les échanges lors de l’audience publique ». Alors que Manuel Valls salue « une victoire pour la République » la Ligue des droits de l’homme, déclare que « le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a mis le gouvernement “dans une situation délicate” en demandant aux préfets d’interdire le one-man-show de Dieudonné. », et son président Pierre Tartakowsky qui évoque « une “séquence politique désastreuse” », juge « positif » le « message de protection des libertés » envoyé par le juge administratif de Nantes.

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile.
5Parfait!
Par Baboushka
Ce livre est un régal. Je l’ai lu sans m’arrêter tant il est prenant. Le parcours de Manuel Valls est passionnant et nous permet de mieux comprendre son évolution et d’apprécier davantage sa personnalité. J’ai passé un excellent moment de lecture et d’information.

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile.
2Il y a mieux
Par M. Nicolas Mx
Biographie très complaisante qui confine à l’hagiographie. C’est à se demander si ce n’est pas un livre de commande. Le livre d’Emmanuel Ratier Le Vrai Visage de Manuel Valls ou celui sur le passage de Valls au ministère de l’Intérieur sont bien meilleurs.

Voir tous les 6 commentaires clients…

Telecharger Ebook Gratuit Manuel Valls, les secrets d’un destin | Ebook | 4.5

Leave a Reply