Telecharger Ebook Gratuit Un futur présent, l’après-capitalisme : Un essai d’interprétation du mouvement historique actuel

Un futur présent, l'après-capitalisme : Un essai d'interprétation du mouvement historique actuel

Telecharger Ebook Gratuit Un futur présent, l’après-capitalisme : Un essai d’interprétation du mouvement historique actuel

Un futur présent, l’après-capitalisme : Un essai d’interprétation du mouvement historique actuel Commentaires clients:

Commentaires clients

Commentaires clients les plus utiles

1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile.
5proposition sur la gouvernance des entreprises
Par Lefebvre Marie-joelle
Un futur possible, l’après capitalisme, de Jean SèveCommentaire de Jacques Lefebvre, Coux 07000, le 14 février 2008Énormément de choses intéressantes et très pertinentes dans ce livre optimiste : en explorant les évènements récents concernant tous les aspects de la société (par le dépouillement d’un panel de journaux français, depuis10 ans, relatant souvent des livres écrits par des auteurs très divers), Jean Sève relève de nombreuses pistes montrant que la société (y compris capitaliste) évolue, que dans son sein des choses avancent qui sont susceptibles de transformer radicalement le monde.J’ai envie de prolonger ses conclusions par une remarque et une proposition simple qui concerne la gouvernance des entreprises. Si le maître mot du bouquin est « coopération », s’il est montré que le partage du revenu entre capital et travail est encore très inégalitaire (de plus en plus avec la folie financière et l’ultra libéralisme qui se généralise), je dirais que le seul moyen de changer cet état de fait n’est pas de supprimer la propriété privée du capital (utopie, contraire à la déclaration universelle des droits de l’homme qui protège le propriété), mais de le rémunérer et de lui accorder un pouvoir dans l’entreprise qui ne soit plus unique (ni même dominant). C’est à mon avis cela la fin du capitalisme (= gouvernement par le capital). Le pouvoir du capital doit être équivalent à celui des deux autres constituants que comporte toute entreprise, à savoir son personnel d’un part et ses partenaires (clients, fournisseurs essentiellement) d’autre part.Dans les Conseils d’Administration des entreprises, on aurait donc trois « collèges » :le capital = actionnaires : 1/3 des voix, 1/3 des bénéfices de l’entreprise ;le travail = personnel de l’entreprise : 1/3 des voix, 1/3 des bénéfices de l’entreprise ;les partenaires : clients ‘ fournisseurs : 1/3 des voix; quant au tiers des bénéfices restants, il sera réinvesti dans l’entreprise ou ailleurs.Cette organisation serait à moduler selon la taille de l’entreprise bien sûr, par exemple sur le modèle de la représentation des salariés (délégués du personnel, délégués syndicaux, comités d’entreprise) selon la taille des entreprises, ce qui permettrait de « foutre la paix » aux petits patrons qui dirigent leur boîte seuls, souvent en accord tacite avec leurs salariés. Par contre cela conduirait bien évidemment à ce que les entreprises fassent des choix très différents d’aujourd’hui, sans privilégier systématiquement la maximisation du profit à court terme.

Voir tous les 1 commentaires clients…

Telecharger Ebook Gratuit Un futur présent, l’après-capitalisme : Un essai d’interprétation du mouvement historique actuel | Ebook | 4.5

Leave a Reply