Telecharger Ebook Gratuit Victoires et déboires (Tome 1): Histoire économique et sociale du monde du XVIe siècle à nos jours

Victoires et déboires (Tome 1): Histoire économique et sociale du monde du XVIe siècle à nos jours

Telecharger Ebook Gratuit Victoires et déboires (Tome 1): Histoire économique et sociale du monde du XVIe siècle à nos jours

Victoires et déboires (Tome 1): Histoire économique et sociale du monde du XVIe siècle à nos jours Commentaires clients:

Commentaires clients

Commentaires clients les plus utiles

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile.
5Impressionnant et sans doute unique
Par Claude
Avec une clarté de langue et une modestie de ton dont les suisses sont il est vrai coutumiers Bairoch nous propose une fresque unique et impressionnante de l’histoire récente du monde sous l’angle de son développement économique et technique. On se sent vraiment bien (en clair plus intelligent) lorsqu’on a tout lu, même en sautant des épisodes (sur les trois volumes qui couvrent tous les pays et toutes les périodes).Un must pour qui veut comprendre le monde d’aujourd’hui et les mécanismes qui sous-tend le développement.

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile.
4Epoustouflant
Par Oiseau Moqueur
Je viens d’achever le premier tome bien épais et la suite s’annonce passionnante et encore plus épaisse (j’aime qu’il y ait du contenu).Les trois quarts de l’ouvrage sont tous bonnement époustouflants et je suis surpris que ce livre ne soit pas plus connu. P Bairoch pour introduire la révolution industrielle commence par nous brosser une histoire économique depuis le Néolithique pour se rapprocher de son sujet. Il met en relation tous les éléments (agriculture, techniques, démographie, colonisation etc …) qui ont permis le décollage économique d’abord au Royaume Uni puis dans d’autres pays comme la Belgique et la Suisse dont la contribution est moins connue. Le dernier quart où il essaie pays par pays de décrire le niveau de développement au XIXème siècle est plus laborieux et gagnerait à être enrichi en tableaux.Le deuxième tome qui est du même tonneau traite du XIX ème siècle (pays développés) et de la période 1492-1914 (“futur tiers monde”). Il démontre notamment comment la colonisation ou ses avatars ont participé amplement à la destruction des industries naissantes dans certains pays du Sud. Une bonne introduction à “l’histoire globale” par le prisme de l’économie.A lire

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile.
5Vue aérienne
Par Sosselo
Le style littéraire de Bairoch est certes un peu fatigant, employant en permanence des tournures de phrases répétitives et pas forcément correctes (phrases sans verbe, utilisation incessante de la répétition de la fin de la phrase en début de phrase (ex: “c’est un cas unique. Cas unique d’autant plus que…”)), ce qui rends la lecture parfois un peu énervante sous son aspect formel.Mais précisons aussitôt qu’au delà de cette remarque, la lecture de ces trois tomes s’avère être d’une richesse époustouflante.Si l’Histoire est un paquebot, l’étude compilée des faits donne parfois le sentiment d’observer la petite société qui s’amuse sur son pont sans percevoir clairement les forces qui font mouvoir l’ensemble. Bairoch, sans en avoir l’air, nous emmène dans les soutes à moteur. La méthode est importante: balayer les siècles et l’ensemble des contrées du monde, sans se perdre dans les détails inutiles, mais en n’hésitant pas à se plonger plus à fond dans tel ou tel situation décisive.Défilent alors les évènements vus sous l’angle économique, c’est-à-dire sous celui du rapport des forces: beaucoup de faits s’éclairent. Au départ la Révolution Industrielle, évènement fondamental, produit d’une organisation social autant que d’une évolution technique. Puis l’imitation dans les pays frontaliers de l’Angleterre, par espionnage principalement. Partout la conscience plus ou moins affirmée que c’est par le développement industrielle que l’avenir passe et, à certains endroits seulement, la réussite grâce au rôle de l’Etat et au protectionnisme. Bairoch est très clair sur ce point et sans volonté de polémique, il développe tranquillement ses arguments tout au long du livre avec un jugement net: où la révolution industrielle a échoué, le libre-échange en est la cause. C’est en effet la domination coloniale qui détruit l’industrie locale, que cette domination soit politique ou économique.Ainsi la Suisse, la France, la Belgique, les Etats-Unis réussissent en premier. Puis viennent l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie et la Suède, enfin l’Italie, l’Espagne, la Russie et le Japon. Au contraire, la Chine, première puissance mondiale jusqu’au XVIIe siècle, tombe dans l’asservissement et avec elle l’Inde et l’Empire Ottoman. Celui-ci le paye de son explosion au XIXè siècle, Serbie, Roumanie, Bulgarie, Grèce, tournant leurs exportations vers l’Occident et accédant à l’indépendance.Conséquence de ces évènements: Les pays riches, peut-être tirés par leurs élites financières conquièrent des colonies. Mais, retour de bâton, ils le payent par un développement économique moins fort que ceux qui s’en abstiennent (Allemagne, Suisse, États-Unis), après avoir affaibli leurs industries. Le colonialisme affirme Bairoch, n’est pas à l’origine du développement économique de l’Occident. Il est en revanche à l’origine du non développement des pays du Tiers-Monde et du ralentissement des pays occidentaux. Son existence est dû aux intérêts d’une minorité. Tout ceci en guise d’exemple.L’intérêt du livre est de voir naître le capitalisme puis lentement sortir de son nid. Ses soubresauts nous font comprendre qu’on le connaît bien mal et que son Histoire reste largement à écrire.Le fait de s’élever et d’observer, à dos de Bairoch, évoluer lentement les ressorts de l’Histoire humaine nous fait sentir à quel point nous prenons part à ce vaste mouvement dans lequel, passée la lecture, il nous faudra à nouveau plonger.

Voir tous les 4 commentaires clients…

Telecharger Ebook Gratuit Victoires et déboires (Tome 1): Histoire économique et sociale du monde du XVIe siècle à nos jours | Ebook | 4.5

Leave a Reply